Cellier

Mes résolutions vinicoles 2018

Nouvelle année, c’est l’heure des bilans et des projections. À la même date l’an dernier, j’élaborais mes résolutions pour 2017. Typiquement, une résolution est vite oubliée (qui a perdu du poids ou fait plus d’exercice suite à une résolution l’an dernier…?), mais il est toujours bon d’y revenir pour voir si on a collé au plan de près ou non avant de se lancer pieds joints vers l’avant.

Retour sur 2017

En un mot… Pis?

  1. Rééquilibrer la cave: C’est mieux qu’au début 2017, les vins de garde sont toujours en place et j’ai fait un effort pour diversifier les styles de vin qu’on y retrouve. C’est un travail de longue haleine, par contre!
  2. Diminuer le prix moyen par bouteille: Légèrement au-dessus de 20$ pour les achats faits en 2017, je suis assez satisfait. Avec le programme Inspire de la SAQ, le prix des promotions n’est plus directement inclus dans le prix des bouteilles, ce qui fausse légèrement la comparaison… Ceci dit, le prix moyen d’achat a légèrement augmenté par rapport à l’an dernier, faudra corriger ça!
  3. Boire avec sa tête: Un beau critère subjectif, mais je pense avoir bien réussi dans l’ensemble, on dit merci à la grande diversité de produits de la SAQ et du canal d’importation privée.

En avant, vers 2018!

1- Ceci n’est pas une SAQ Express

La cave ne doit pas être considérée comme une SAQ Express, mais plutôt un espace pour faire vieillir des vins de choix. En ce sens, il me faudra probablement y créer une petite section de vins de consommation courante pour s’assurer de ne pas piger dans la réserve en moment inopportun. Je pourrai donc établir une démarcation plus nette entre ce que je destine à la garde de ce qui est fait pour être bu rapidement.

2- Explorer une région en profondeur

Projet d’écriture pour le blog, je souhaiterais plonger en profondeur dans une région spécifique, pour en étudier les nuances et les terroirs et en faire une série d’articles ici. La région choisie n’est pas encore arrêtée, mais puisque le plan est d’aller en vacances en famille cet été dans le sud de la France, il est fort probable que je choisisse le sud du Rhône, question de faire la différence entre Gigondas, Vacqueyras, Costières-de-Nîmes, Lirac et Rasteau. Amis des agences, vous avez des échantillons pour m’aider dans ce projet, faites-moi signe…! 🙂

3- Écrire avec plus de régularité

Après une année 2017 où j’ai passé de (trop) longues périodes sans alimenter ce blog, je souhaite revenir en 2017 à un rythme de publication plus régulier. Pas nécessairement écrire plus, mais écrire mieux et de manière plus constante. Que ce soit ici ou sur Le vin, les sols (ou ailleurs!), une période avec 6 articles en 4 mois comme à la fin de 2017 ce n’est pas bon ni pour le blog, ni pour moi!

4- Continuer de découvrir et partager

Cette dernière résolution, c’est de me sortir de mes pantoufles, d’éviter d’acheter le même vin, ou le même producteur, ou le même style encore et encore. Que ce soit d’explorer un peu plus les régions classiques que j’ai tendance à négliger un peu (l’inverse de la résolution #2 de Joe Raisin!) ou de choisir une région dont je n’ai jamais entendu parler, le palais et l’esprit doivent être grand ouverts pour continuer à apprendre dans le monde du vin. Et finalement, ne pas se limiter qu’au vin! Vermouths, sakés, bières, spiritueux: quand c’est délicieux, ça a sa place ici!

Cheers à 2018, je pense que ça va en être une bonne!

Vous avez quelque chose à ajouter?