6 vins blancs à l’aveugle

Lors d’une dégustation à l’aveugle, devant nous, 6 vins blancs, sans autre indication. À voir le regard complice des deux organisateurs, on se doute qu’il y a un thème qui les lie, mais sans plus.

Photo: Hanzell Vineyards – Flickr

On débute par un mousseux de belle facture, qui, sans chercher à se confondre avec un Champagne, offre une belle fraîcheur et en laisse plein la bouche. Unanimement apprécié, ça jase d’huîtres et d’apéro.

Ensuite, une petite verdeur se pointe dans le deuxième verre. Citron, côté herbacé, acidité bien présente, mes papilles se laissent guider du côté d’un sauvignon blanc de climat frais, loin du côté buis qu’on retrouve chez les néo-zélandais.

Dans le troisième verre, difficile de se tromper: on est en présence d’un riseling tout ce qu’il y a de plus typé. Au nez, des notes de pétrole et de citron et en bouche, on ressent à la fois une acidité vivifiante et une belle ampleur, ce qui laisse croire que le vin pourrait posséder une quantité surprenante de sucre résiduel et tout de même être en équilibre (au final, c’est 7g/L)

Le quatrième et le sixième vin se ressemblent par leur usage du bois pas très bien balancé. Alors que le jupon dépasse un peu dans le premier cas, il prend carrément toute la place dans le dernier vin, surtout lorsque celui-ci se réchauffe un peu. Dommage, mais ça peut arriver…

Entre les deux, un très joli vin, à la bouche ample, sans être marqué par l’élevage. Une belle maturité, qui en met plein la bouche, sans tomber dans l’excès. En trame de fond, on ressent une fraîcheur qui vient donner un éclat à l’ensemble. Une très belle réussite!

Le thème derrière tout ça? Il s’agit de 6 vins provenant de la caisse Coup de Coeur des Vins du Québec! Choisis par un panel de chroniqueurs, de sommeliers et de vigneron lors d’une dégustation à l’aveugle, elle vise à mettre de l’avant ce qui se fait de mieux chez nous, en mode découverte.

Photo: Conseil des Vins du Québec

Jamais dans la soirée a-t’il été question qu’il pourrait s’agir de vins du Québec parce que quelqu’un doutait de la qualité des vins, ce qui aurait malheureusement pu arriver il y a que quelques années.

La viticulture ici est encore toute jeune et progresse à pas de géants depuis quelques années, grâce à une meilleure connaissance technique et scientifique, des cépages mieux adaptés et, ne nous le cachons pas, un climat qui s’en va en se réchauffant.

Curieux de connaître les vins servis? Les voici!

  1. Vignoble L’Orpailleur Brut
  2. Vignoble Rivi̬re du Ch̻ne РCuv̩e William 2018
  3. Domaine St-Jacques – Riesling 2017
  4. Vignoble Coteau Rougemont – Pinot Gris 2017
  5. Vignoble Sainte-Pétronille – Réserve du Bout de l’ÃŽle 2018
  6. Vignoble L’Orpailleur – Chardonnay 2017

Bref, pas de vins parfaits, mais tous très honnêtes et généralement bien faits. Un peu bluffé sur le thème initialement, la fraîcheur de notre climat finit par s’imposer comme ligne directrice, comme quoi le climat fait foi de tout!

About the author

Julien Marchand

View all posts

Vous avez quelque chose à ajouter?