Compte-rendus

En avoir pour son 70$

On a fait grand bruit la semaine dernière d’un vin de Julia Wine qui allait se détailler à 70$ et être disponibles dans les dépanneurs Couche-Tard de l’est du Québec. La prohibition est finie, plus besoin d’aller à la SAQ et autres arguments du genre. Vraiment?

Julia Wine - Cellier 71Sur le site internet, on mentionne qu’il s’agit d’un vin provenant de Lake County, une région dans le nord de la Californie, expédié en vrac et embouteillé au Québec, ce qui permet de le vendre dans les épiceries et dépanneurs. Par souci de comparaison Total Wine et chez WineLibrary, deux grands détaillants de vin, le Lake County le plus cher se détaille autour de 25$ et les autres sont à 15$ et moins. Même avec les taxes qui financent notre système de santé, on est plutôt loin du compte…

Admettons que, pour un exercice pédagogique, vous avez 70$ à dépenser pour une seule bouteille de vin. Regardons quelques options disponibles sur les tablettes de la SAQ… Comme il y a présentement 1300 vins entre 40$ et 70$ disponibles à la SAQ, vous comprendrez que la liste ci-dessous n’est qu’un échantillonnage!

On peut tout d’abord se tourner vers des grands vins italiens. Sans aucune hésitation, c’est avec une bouteille de Mastroberardino Cento Trenta Taurasi Riserva 1999 que je repars. Souvent décrit comme le Barolo du sud, cette cuvée d’aglianico est définitivement de haut vol et permettra de goûter à un vin à pleine maturité. S’il n’y en a pas dans votre coin de pays, tournez-vous vers la jeunesse du Taurasi Riserva 2007, qui en offrira beaucoup pour de nombreuses années.

Les amateurs de cabernet sauvignon américain choisiront le Kenwood Artist Series, présent dans le millésime 2008 à la SAQ un peu partout en province. Si la lecture du compte rendu de la verticale ouverte l’année dernière sur Fouduvin ne vous donne pas le goût d’en mettre en cave, aucun autre argument pourra y parvenir. De plus, les étiquettes sont particulièrement jolies et mettent de l’avant un artiste différent à chaque millésime, un peu à l’image de Mouton Rothschild, à Bordeaux.

En France, pour le même 70$, on peut trouver de très bons premiers crus de Bourgogne et on a même le luxe du choix entre plusieurs producteurs bien renommés. Que ce soit avec le Beaune Premier Cru Les Sizies du Domaine de Montille, le Morey-St-Denis En la Rue de Vergy de Michel Gros ou le Chambolle-Musigny de Philippe Charlopin, on est en présence de très belle Bourgogne et de producteurs renommés. Si le vin n’est disponible à la SAQ Signature, ne désespérez pas: la livraison est gratuite partout en province dans une SAQ locale et vous pouvez acheter par téléphone!

Avec ces choix, on voit difficilement pourquoi on irait virer chez Couche-Tard pour aller payer un vin 70$. Julia Wine ont aussi annoncé qu’ils allaient offrir une cuvée à 150$ lors de la période des fêtes. J’ai déjà hâte de reprendre ce billet et refaire des suggestions de vins pour ce montant quand même astronomique…

Ceci dit, je n’ai pas goûté au Cellier 71 de Julia Wine et à la lumière de mes suggestions, ça ne me donne pas trop le goût d’y investir le montant nécessaire. Toutefois, si la compagnie me fournit un échantillon, il me fera plaisir de lui faire honneur et d’en faire une critique et comparaison la plus objective possible.

Une réflexion au sujet de « En avoir pour son 70$ »

  1. En fait, ce n’est pas $70 mais $70 + Txt, ce qui donne $80.50 ce qui nous permet d’inclure entre autres Nicolas Potel Nuits-Saint-Georges Premier Cru Les Vaucrains 2010 ($73) , Montecillo Gran Reserva Seleccion Especial 1981 ($74), Château Chasse Spleen 2005 ($75), Domaine Du Vieux Télégraphe La Crau Châteauneuf-du-Pape 2008 ($75)

Vous avez quelque chose à ajouter?