Compte-rendusImportations privées

Domaine Ligas Bucéphale 2007

Lorsqu’on sort au restaurant en groupe, c’est souvent à moi que revient la tâche de choisir le vin. Or, dans cette situation, j’essaie de trouver un vin qui va à la fois à la fois bien accompagner la nourriture que le groupe va commander, être un bon rapport qualité prix et, accessoirement, sortir un peu les gens de leur zone de confort.

C’est ainsi qu’au restaurant le Hobbit avec des collègues du bureau mon choix s’est orienté vers le Bucéphale 2007, de Ktima Ligas. Beaucoup de jolies choses sur leur carte des vins, mais un vin grec avec un peu d’âge vendu à prix correct comblait tout à fait mes attentes!

Bucéphale Xinomavro
Bucéphale Xinomavro

Thomas Ligas, formé en France, s’inscrit dans la mouvance minimaliste, n’effectuant que très peu d’interventions au champ et dans le chai. Les raisins sont vendangés manuellement, fermentés avec les levures naturelles puis vieilli en barriques et gardé en bouteilles au domaine avant la vente.

Dans le verre, toutefois, légère déception. Le vin montre clairement son évolution par son aspect tuilé dans le verre. Au nez, les notes de raisin sec et de prunes dominent et la bouche n’est pas particulièrement en équilibrée, avec une acidité marquée et une finale un peu courte. On a l’impression que le meilleur de ce vin est derrière lui, qu’il aurait été bien joli en jeunesse.

Selon ce que je peux trouver, le millésime 2007 semble être le millésime courant (!), mais si j’étais à la place du restaurant, je m’arrangerais pour vendre les bouteilles présentement en stock assez rapidement car je ne pense pas que ce vin va tenir la route encore bien longtemps… Dommage, lorsqu’on sait que le xinomavro peut donner de très beaux vins qui peuvent tenir la route pendant longtemps.

2 réflexions au sujet de « Domaine Ligas Bucéphale 2007 »

  1. J’ai souvenir de cette même cuvée bue en magnum chez Petits Creux Grands Crus sur Cartier il y a un an… c’était top! Millésime différent, dont je n’ai pas mémoire par contre. Excellente introduction au rouge grec!

    Merci du compte rendu,

  2. Je suis prêt à croire à l’hypothèse de la bouteille défectueuse, même s’il n’y avait pas de défaut apparent au premier abord… Faudra tegoûter pour en avoir le coeur net! 😉

Vous avez quelque chose à ajouter?