À la découverte du Piedmont

Note to Winebloggers: You can find the english translation here

C’est lors de la consultation de The Wine Case que j’ai pris conscience du thème mensuel pour l’événement des Wine Blogging Wednesdays. Lancées il y a 4 ans, ces dégustations mensuelles cherchent à regrouper les bloggers du monde du vin autour d’un seul thème. Plus récemment, et en français, les Vendredis du Vin proposent une formule similaire.

Ce mois-ci, le thème est la passion pour le Piedmont avec à la clé, deux défis supplémentaires:

  1. Déguster un vin blanc et un vin rouge du même producteur
  2. Déguster deux vins composés du même cépage, mais provenant de deux appellations différentes du Piedmont.

Bien que je mon expérience dans les vins piémontais soit limitée, j’ai déjà un producteur de prédilection: Michele Chiarlo. Ainsi, afin de couvrir les deux défis supplémentaires, on consacre tout le billet aux vins de ce producteur dégustés récemment.

J’ai précédemment couvert sur le site le Airone 2004. C’est présentement le millésime 2006 de ce vin de Monferrato qui est offert à la SAQ. Je suis bien heureux d’avoir encore une bouteille couchée à la maison. Délicieux dès maintenant, mais je suis certain qu’il sera très agréable aussi dans quelques années.

Un peu plus modeste que le précédent, le Barbera d’Asti Le Orme est un merveilleux vin de bouffe. Un barbera bien fait, sans être un monstre d’extraction. La franche acidité de ce vin permet de bien le coupler avec des pâtes avec une sauce tomatée. De plus, lorsqu’on l’achète à la SAQ dépôt, le rapport Qualité-Prix est encore meilleur…!

Année après année, Michele Chiarlo produit un superbe Moscato d’Asti, le Nivole. Festif, plein de fleurs et super rafraîchissant, il est le compagnon idéal d’une tarte aux fruits, ou tout simplement, pour finir la soirée en beauté! Et le tout est offert à un prix bien raisonable.

Finalement, dégusté lors d’un événement des « Amici dell’Enotria », un club de dégustation de vins italiens le mois dernier, un magnifique Triumviratum 1999. Ce barolo est composé des meilleurs raisins provenant de leurs trois vignobles dans le Barolo (Cannubi, Brunato et Cerequio). Un Grand vin, parvenu à maturité mais qui pourra encore tenir la route bien longtemps. Il a été ouvert en « mise en bouche » pour une verticale de 4 millésimes de Camp Gros de Marchesi de Gresy, mais c’est ce vin qui m’est resté en tête à la fin de la soirée. À 83$ pour chaque flacon, ce n’est certainement pas donné, mais bon, il s’agit d’un vin d’exception…

Lors de nos vacances cet été, il est prévu que nous passions par le Piedmont, pour aller visiter quelques producteurs. À la lumière de ces vins, Michele Chiarlo est certainement sur notre itinéraire…!

English Translation for WBWers
I learned about this month’s Wine Blogging Wednesdays’ theme when I saw Remy’s summary over at the The Wine Case. Founded over 4 years ago, these monthly virtual tastings aim to regroup wine bloggers around a common theme, chosen each month by one of them.

The rest, after the jump…

This month, the theme is A Passion for Piedmont with two supplementary challenges:

  1. Write-up a red wine and a white wine, both from the same producer (and, of course, both from Piedmont).
  2. Write-up two wines, each made from the same variety (or varieties) but hailing from different sub-regions and/or different DOC(G)s within Piedmont.

Even if my experience with Piemontese wines is pretty limited, I already have a favourite producer: Michele Chiarlo. Hence, this post is dedicated to its wines which I have been tasting all over the month of February, with a bit of cheating for the last one…

I had precedently covered on the site the Airone 2004, from Monferatto. While we currently find the 2006 vintage at the SAQ, comments gathered around the web showed that this tasting note is still fairly relevant. I’m pretty glad to have one bottle lying down in the cellar, as it is very pleasant now but should hold its ground for a couple of years.

In a little more modest note , the Barbera d’Asti Le Orme i s a wonderful food wine. It si a well done Barbera, without being a over-extracted. Its good acidity allows it to be happily coupled with tomato sauced pasta. Also, when bought at SAQ-Dépôt like the last two bottles have been, it’s an even better QPR…!

Year after year, Michele Chiarlo produces a great Moscato d’Asti, the Nivole. Playful, full of flowers and perfectly refreshing (only 5% alcohol content), it is the ideal companion of a fruit tart or simply by itself, to finish the night on a good note! It is especially appreciated after a long and tannic tasting, where its refreshing qualities really shine.

Finally, tasted during an event of an italian wine tasing club, the « Amici dell’Enotria », the Triumviratum 1999. This barolo is composed of the best grapes provided by three of the best terroirs of the DOCG (Cannubi, Brunato et Cerequio). A Grand Vin, fully matured but sufficiently balanced to make it last for a long time in the future. At that tasting, we also had a vertical of 4 vintages of Marchesi di Gresy which were really good, but the Triumviratum was the wine I remembered most at the end of the night. At 83$ per bottle, it cannot be qualified as cheap, but it is a truly great wine…

During our next summer vacations, we should tour the area of Barolo and Barbaresco and make sure to pay a visit to some producers. After these wines, it is pretty much certain that we’ll make the detour to Calamandrana to visit Michele Chiarlo…!

One Thought on “À la découverte du Piedmont

  1. Pingback: Arrivage Cellier Mai 2009 - Objectif Monde

Vous avez quelque chose à ajouter?

Post Navigation