En bref

Marco de Bartoli Lucido 2014

C’est à l’extrême ouest de la Sicile qu’on retrouve la ville de Marsala, lieu d’origine du vin fortifié du même nom. La popularité du Marsala a fait que le Catarratto, un des cépages qui entre dans la composition de ce vin, est le deuxième cépage le plus planté en Italie, derrière le Trebbiano.

Les Italiens distinguent deux variétés de Cataratto, le Comune et le Lucido, même si une analyse ampélographique a montré que c’était en fait deux clones du même cépage. Ceci dit, le Lucido a montré de bien meilleures choses au niveau qualitatif, lorsque placé entre les bonnes mains.

Pour s’en convaincre, on n’a qu’à regarder du côté Marco de Bartoli Lucido 2014, qui vient d’arriver sur les tablettes lors d’un récent arrivage Cellier. Ici, les vignes ont une quinzaine d’années, vinifiées en cuves d’inox avec les levures indigènes puis le vin est élevé sur lies pendant 7 mois, avec un dosage minimal de sulfites.

Macro de Bortoli Lucido Photo SAQ.com
Macro de Bortoli Lucido (Photo SAQ.com)

Le Lucido offre au nez un des notes de lime avec un petit caractère herbacé, mais c’est vraiment en bouche que ça se passe. L’acidité est franche sans être dérangeante, le gras des lies est bien présent et le tout culmine avec une finale bien saline. Un joli exercice d’équilibriste vinicole.

Il faut surtout éviter de le servir trop froid, il est à son mieux lorsqu’il atteint 10-12 degrés, son côté aromatique étant écrasé en sortant du frigo… Servez-le en apéritif ou en accompagnement de pétoncles grillés, afin d’accentuer son côté maritime, pour le plus grand plaisir de tous.

Vous avez quelque chose à ajouter?