Calendrier de l’avent – Araucano Reserva Syrah 2015

Un retour sur mon année de dégustation sous forme de calendrier de l’avent vinicole. 

Parfois, on a aussi besoin de vin qui en donne pas mal pour les peu de sous qu’on décide d’investir dans trois quarts de litre de jus de raisin fermenté. À cet effet, le Syrah Reserva de Hacienda Araucano 2013, une propriété de François Lurton, montre qu’on peut faire de très bons choix sous la barre des 11$.

Hacienda Araucano Syrah Reserva (Photo: SAQ.com)
Hacienda Araucano Syrah Reserva (Photo: SAQ.com)

Ce n’est pas un vin compliqué, mais il n’est pas simpliste pour autant. Les fruits rouges dominent, mais on sent bien les épices de la Syrah et une touche apportée par un peu d’élevage en barrique, sans toutefois que ça ne prenne toute la place.

Servez-le légèrement rafraîchi pour mettre de l’avant son côté fruité et jovial. Il accompagnera bien à la fois le pâté à la viande du mardi soir, le roast beef du samedi, ou l’ami qui croit tout connaître sur le vin.

Parce qu’être un amateur de vin, c’est aussi être conscient que la qualité peut se trouver à tous les niveaux de prix et la reconnaître lorsqu’on la trouve dans notre verre.

Calendrier de l’avent – Birichino Besson Vineyard 2014

Un retour sur mon année de dégustation sous forme de calendrier de l’avent vinicole. 

Cette bouteille a fait partie de l’accord mets-vins le plus mémorable de l’année.

Dans le coin droit,  une recette tirée de chez Curieux Bégin, un ragoût d’agneau aux haricots, tiré de la tradition libanaise et présentée par Racha Bassoul. Une recette familiale dans son esprit, qui ne demande pas plusieurs heures de pré

Dans le coin gauche, le Besson Vineyard Vieilles Vignes de Birichino.

Déjà, en soi, le vin est spécial. Il est tiré du vignoble Besson, un peu au sud de San Francsico, où pousse des vignes de grenaches plantées en 1910. Alex Krause et John Locke, qui ont eu la chance de travailler ce vignoble chez Randall Grahm, ont lancé Birichino en 2008 et ont pu continuer à vinifier ces fruits d’exception. Et ils le font de main de maître, avec finesse et doigté. Du côté technique, les fermentations se font avec des levures indigènes, le vieillissement en barriques usagées et embouteillé sans filtration.

Pour goûter à un bon exemple de la nouvelle vague californienne, sans trop casser le cochonnet (ça peut être pas mal cher, la Californie…!), ce vin est certainement une des bonnes options sur les tablettes de la SAQ.

Vieux plant de granache de Besson Vineyard (Photo: Birichino.com)
Vieux plant de granache de Besson Vineyard (Photo: Birichino.com)

C’est toutefois lorsqu’on a mis les deux ensemble que la magie a véritablement opéré. La fraîcheur du vin venait ajouter une couche d’éclat aux haricots du ragoût, le sept-épices libanais résonnait avec celles perçues dans le vin. Il n’aurait pas fallu opter pour un vin beaucoup plus costaud, je crois que l’accord fort probablement aurait été moins réussi.

Calendrier de l’avent – Morgon Lapierre 2015

Un retour sur mon année de dégustation sous forme de calendrier de l’avent vinicole. 

À son arrivée sur les tablettes de la SAQ en 2010, le Morgon du mythique Marcel Lapierre avait fait courir les foules et les 1800 bouteilles offertes s’étaient toutes écoulées en moins de 24 heures. Et pour cause, c’était la première fois que le vin élaboré par cette figure de proue du vin nature était offerte en succursales (c’était en IP avant). Pour lui, ce n’est pas compliqué: le vin doit être fait à 100% de jus de raisin.

En rétrospective, ceux qui ont pu mettre la main sur une (ou plusieurs) bouteilles ont pu mettre la main sur la dernière cuvée vinifiée par Marcel, décédé à la fin des vendanges 2010. Le domaine a depuis été repris par son fils Mathieu et sa fille Camille, dans la plus transparente continuité, pour le plus grand bonheur de tous.

Depuis, la frénésie s’est un peu calmée, mais les bouteilles de Morgon ne traînent jamais longtemps sur les tablettes. Au moment d’écrire ces lignes, il y en a dans une trentaine de succursales de la province, et deux magnums à Québec.

Je mets au défi de prendre une photo de cette bouteille, mais pleine. Tellement de glouglou dans 750 ml.

A photo posted by jumarchand (@jumarchand) on

Pourquoi payer plus d’une trentaine de dollars pour un Beaujolais? Qu’est-ce qui rend ce vin si spécial? On est en présence ici du vin de soif et de partage par excellence. Le fruit est pur, l’équilibre est exceptionnel et on le boit à grandes lampées. Avec un plateau de saucissons et quelques bons amis, vous regretterez rapidement de ne pas avoir acheté une deuxième bouteille ou un plus gros format!

Calendrier de l’avent – Domaine de Montbourgeau l’Étoile

Un retour sur mon année de dégustation sous forme de calendrier de l’avent vinicole. 

Le Jura, cette région de l’est de la France à la frontière avec la Suisse, produit des vins qui sont totalement uniques. Ils se gardent particulièrement bien en cave et les chardonnays oxydatifs jurassiens sont mes compagnons de choix pendant la saison de la fondue au fromage.

Domaine de Mountbourgeau L'Étoile 2008
Domaine de Mountbourgeau L’Étoile 2008

Par exemple, j’ai eu la sagesse d’acheter quelques exemplaires du Domaine de Montbourgeau 2008 et la patience d’en conserver une bouteille quelques années en cave. Dans ce domaine familial pratiquant l’agriculture biodynamique, les vins sont fermentés dans une cuve en inox puis, selon la cuvée, passe un certain temps en barrique, sans ouillage. Dans le cas de celle-ci, le vin y a passé entre 24 et 30 mois.

Après quelques années en cave, c’est une couche de complexité qui s’ajoute. Le vin se transforme tranquillement, on retrouve un peu plus de notes épicées, de sirop d’érable (sans le sucre!) et de pommes légèrement compotées.

Il reste quelques bouteilles du 2012 sur les tablettes de 18 succursales de la SAQ, mais comme le site de la SAQ montre déjà le millésime 2013, son arrivée doit donc être imminente. Tenez-vous le pour dit!

Calendrier de l’Avent – Champagne Fleury Fleur de l’Europe

À chaque année, on voit circuler sur les réseaux sociaux une image d’un calendrier de l’avent vinicole et on aimerait tous en avoir un à la maison. Ainsi, je vais le prendre au pied de la lettre et, pour les 24 prochains jours, offrir ici ma version du calendrier de l’avent viticole. Voyons ça comme mon top 24 des vins dégustés dans l’année!

Afin de commencer le tout en beauté, pourquoi pas des bulles? Mieux encore, pourquoi pas du Champagne? Après tout, ce n’est pas Noël tous les jours…! Depuis quelques années, la gamme offerte à la SAQ s’est grandement améliorée, faisant une place croissante aux plus petits producteurs par rapport aux grandes marques que tout le monde connaît.

Champagne Fleury Fleur de l'Europe (Photo: SAQ.com)
Champagne Fleury Fleur de l’Europe (Photo: SAQ.com)

Gâtez-vous avec la cuvée Fleur de l’Europe, de Fleury. Élaborée principalement avec du pinot noir des millésimes 2004 et 2005 cultivé en biodynamie, il offre un nez particulièrement généreux, qui allie fleurs blanches, poires et pommes. En bouche, l’équilibre est impressionnant: la générosité perçue au nez est toujours au rendez-vous, mais on a une grande sensation de pureté. Rien ne dépasse, tout semble parfaitement à sa place et est parfait pour lancer les festivités.