5 adresses gourmandes à Lévis

La ville de Lévis est souvent considérée comme étant simplement ce qui se trouve de l’autre côté du fleuve St-Laurent. Toutefois, lorsqu’on traverse pour profiter de la meilleure vue sur Québec (ou pour profiter des charmes tranquilles du Vieux-Lévis), on peut aussi en profiter pour se laisser guider par son ventre.

Boutique le Fridge

Les raisons de se rendre au Fridge sont nombreuses. On s’y rend d’abord pour acheter des bières de microbrasseries à partir de leur vaste sélection. Les propriétaires étant de véritables passionnés, on y retrouve souvent des cuvées à tirage limité. On reste ensuite pour le super café et les petits sandwichs faits avec des produits de qualité si on y est sur l’heure du dîner.

Le Fridge - Bière et Cafés
Le Fridge – Bière et Cafés

39 Route du Président-Kennedy, Lévis

Barbacoa

Si vous ne connaissez pas (encore) le Barbacoa, c’est un gros manque qu’il faudra adresser rapidement. Il s’agit selon moi du meilleur BBQ à Québec, voire même plus. Le plus difficile, c’est de faire son choix entre la poutine au pulled pork, les côtes levées et le trio de mini burgers de viande effilochée, le tout sortant directement de leur fumoir! Tout est bon, on peut y aller sans craintes de faire un mauvais choix. On quitte le ventre bien plein en se disant qu’on se doit de revenir!

Barbacoa (Source Photo: Barbacoa)
Barbacoa (Source Photo: Barbacoa)

Si vous ne passez pas à Lévis, gardez l’oeil ouvert pour le passage de leur food truck dans un événement près de chez vous, à commencer par le BBQ Fest du 17 au 19 juin.

5994 rue Saint-Laurent, Lévis

Corsaire

Sur le bord du fleuve, avec une terrasse qui donne une vue imprenable sur Québec, le Corsaire est le repaire de choix pour aller prendre une bière entre collègues à la sortie du bureau. On regarde le soleil descendre sur la ville depuis la terrasse, avec une Galère ou une Kirke, c’est plutôt idéal. On y mange très bien, avec un menu étonnamment varié pour un pub. La soirée peut s’étirer ensuite sans problèmes avec un John Lee Hooker: One Bourbon, One Scotch, One Beer!

De plus, on retrouve de plus en plus leurs bières dans les dépanneurs spécialisés.

A photo posted by jumarchand (@jumarchand) on

5955 Rue Saint-Laurent, Lévis

Café la Mosaïque

Manger au Café la Mosaïque, ça fait du bien. Non seulement les sandwichs et autres petits plats préparés sont vraiment bons, le café est une entreprise d’économie sociale qui veut offrir à la communauté un lieu de rassemblement et d’échange. Le tout est fait avec des produits bios et équitables, tout à fait en ligne avec la philosophie de l’endroit. Lors de votre visite, payez au suivant en offrant un café ou une soupe en attente, qui pourra certainement profiter par la suite à quelqu’un qui en aura besoin!

La Mosaïque
La Mosaïque

5727 rue Saint-Louis, Lévis

Chocolats Favoris

Difficile de parler de bouffe à Lévis sans mentionner Chocolats Favoris. Cette institution lévisienne a pris une expansion phénoménale au cours des dernières années. L’adresse originale dans le Vieux-Lévis est toujours noire de monde, dès que le beau temps se pointe le bout du nez. Au delà de la crème glacée molle trempée dans le chocolat, la section chocolaterie « classique » vaut aussi le détour et comblera certainement de bonheur les dents sucrées.

32 avenue Bégin, Lévis

Carte des vins: Ma Station Café

Ma Station Café est un café de la rue St-Vallier Ouest à Québec qui, après des rénovations majeures, a décidé d’améliorer son offre culinaire. Comptant déjà sur les cafés de Barista, microtorréfacteur de Montréal, ils ont fait appel à Héloïse Leclerc pour de nouvelles créations culinaires et, à la lumière de l’événement Toqué de Café qui a eu lieu à la mi-novembre, c’est visiblement un succès.

Ma Station Café (Photo: Christian Allard et Héloïse Leclerc)
Ma Station Café (Photo: Christian Allard et Héloïse Leclerc)

Puisqu’ils sont aussi ouverts en soirée, Ma Station Café souhaitait aussi se doter d’une petite carte des vins et alcools pour offrir une option alcoolisée pour ceux qui veulent y passer la soirée. Pour ce faire, ils ont fait appel à mes services afin de monter cette carte.

Quelques nuits écourtées plus tard, les choix sont faits, le vin est acheté et la carte est proposée aux clients. Voici un petit regard dans les coulisses de ce joli mandat.

La philosophie

Monter une carte des vins, c’est avoir à se replonger dans la somme des dégustations qu’on a fait au cours des dernières années, se souvenir de ce qu’on a goûté de bien et arriver avec une proposition cohérente. Facile? Pas nécessairement!

Dans le cas qui nous occupe, les mots clés étaient Charme Européen, puisque c’est ce qui sous-tend le menu aussi. On souhaite lister des produits biologiques autant que possible, des domaines familiaux bien enracinés dans leur communauté qui produisent des vins de qualité. Bref, on veut des produits qui ont une histoire à raconter.

On ne souhaitait pas aller dans des choix qui étaient en accord pointu avec des plats du menu, mais plutôt faire des choix qui, de manière générale, allaient tirer dans le même sens que les éléments du menu. L’accord, sans être parfait ni nécessairement moléculairement correct, viendrait plutôt dans le style. De plus, le but n’est pas d’offrir des vins nature à tout prix, puisque d’autres établissements dans le quartier le font à merveille: l’offre se devait complémentaire, pas en compétition.

Les contraintes

C’est bien beau, mais il y a quand même des contraintes… Pour des raisons logistiques d’approvisonnement et de délais, on souhaitait que les produits choisis soient disponibles à la SAQ et offrent un prix de vente raisonnable, tout en respectant le thème choisi!

Le rapport qualité-prix est primordial et, même si les vins sont disponibles à la SAQ, on cherchait des produits qui ne sont pas nécessairement connus de tous, pour aller chercher un élément de nouveauté et de surprise.

Les trouvailles

Pour offrir une option lors du brunch, j’ai déniché une caisse de Foule Bulles, un cidre fermier produit par Christian Barthomeuf du Clos Saragnat. Des bulles qui sortent des sentiers battus, qui ne tirent que 7% d’alcool et qui devrait en intriguer plusieurs.

Les Vignes Retrouvées (Photo: Christian Allard)
Les Vignes Retrouvées (Photo: Christian Allard)

En blanc, je me suis tourné vers le sauvignon blanc Attitude de Pascal Jolivet, aromatique de droit, comme à son habitude et vers Les Vignes Retrouvées, de la coopérative Plaimont, dans le sud-ouest de la France, un redoutable rapport qualité-prix souligné par un Grappe d’Or de Nadia Fournier. Tous deux offerts au verre, ils sont rejoints par le Soave Classico de Pieropan, un de mes vins préférés et le Mantinia du Domaine Tselepos, pour offrir un défi de prononciation aux serveurs (en plus d’être un vin floral et délicieux)!

En rouge, deux options plus légères soit le Pelaverga de G.B. Burlotto et le Beaujolais les Griottes de Pierre-Marie Chermette. Des petites fraises de champs, de la fraîcheur à revendre: deux beaux vins de soif et de convivialité. Dans un registre plus costaud, on retrouve le classique Terres de Méditerranée du couple Dupéré-Barrera et le Bordeaux Château L’Escart Cuvée Julien. On fait ici le plein de soleil, sans sacrifier la fraîcheur et l’équilibre qui à mon sens est obligatoire dans un vin.

Dans les autres options de la carte, notons la possibilité de goûter au fabuleux cidre de glace fortifié Réserve 1859 du Domaine Pinnacle, qui fera des miracles en dessert en accompagnement du gâteau Fromage-Dulce!

La formation

C’est bien beau lister des bons produits, mais encore faut-il que le personnel soit en mesure de le comprendre et de l’expliquer. On s’est ainsi regroupé pendant trois heures la semaine dernière pour goûter à tout et expliquer les histoires derrière les produits.

En pleine formation (Photo: Christian Allard)
En pleine formation (Photo: Christian Allard)

Nécessaire, cette formation permet de donner l’étincelle qu’il faut pour bien comprendre et bien conseiller le bon produit au bon client, au même titre que chacune des torréfactions de café offerte.

Bref, allez faire un tour chez Ma Station Café, je suis pas mal fier de faire partie de ce projet. Merci encore Héloïse pour l’opportunité!

Six lectures pour Noël

Pour rendre l’amateur de vin heureux à Noël, deux manières bien simples. La première est de lui offrir du vin, de ne pas se sentir intimidé et d’offrir une bouteille choisie avec soin. La seconde est de le faire rêver avec un peu de lecture: voici quelques suggestions pour s’y retrouver.

Des guides

Le Guide du Vin 2015
Le Guide du Vin 2015

Tradition annuelle du temps des fêtes au Québec, on reçoit en librairie une nouvelle cuvée des suggestions annuelles des différents chroniqueurs en vin au Québec. En voici deux qui ont retenu mon attention.

Véritable institution, Le Guide du Vin Phaneuf 2015 est maintenant bien mené admirablement bien par Nadia Fournier. Les habitués du maître Phaneuf retrouveront la rigueur habituelle et la clarté des notes de dégustation. Pour sa 34e édition, l’emphase est mise sur un vin remarquable (les fameuses Grappes d’Or) puis sur 6 autres vins qui offrent de bonnes alternatives. Exit la section Autres vins de qualité correcte, qui n’apportait pas grand chose au lecteur…

Cette année, le populaire Philippe Lapeyrie délaisse depuis l’année dernière le format agenda pour se tourner vers un guide plus classique, au plus grand bonheur des lecteurs. Les vins y sont commentés en profondeur en faisant une place de choix aux vins qui permettront de bien boire sans casser la tirelire des enfants. Un style facile à lire, sans jargon, franc et qu’on aime comme l’est le gars dans la vraie vie. Une mise à jour qui vaut la peine par rapport aux éditions précédentes!

Des références

Si vous voulez plaire un fan de géographie comme moi, c’est impossible de se tromper avec L’Atlas Mondial du Vin, de Jancis Robinson et Hugh Johnson. Les cartes permettent de comprendre le contexte régional duquel est issu le vin dans votre verre. Pour les plus branchés, les cartes sont disponibles en version numérique pour les membres du site Purple Pages de Jancis Robinson. Les cartes de la Bourgogne valent à elles-seules l’achat du livre.

Dans le domaine référence, on fait difficilement plus complet que Wine Grapes, un guide complet des 1368 différents cépages commercialement vinifiés dans le monde. Vous ne lirez pas cette brique de 1300 pages d’un couvert à l’autre, mais c’est le premier livre dans lequel vous irez regarder pour obtenir un peu plus d’information sur ce cépage grec obscur que vous trouvez planté sur 3 hectares à la grandeur de la planète. Profils génétiques, informations organoleptiques et statut de ce cépage dans le monde vous donneront toute l’information nécessaire et même beaucoup plus.

Des histoires

Kermit Lynch est un monument dans le monde du vin aux États-Unis. Sa petite boutique de Berkeley lui a servi de tremplin pour aller découvrir les vignobles français dans les années 1980. Mes aventures sur la route du vin relate sa découverte des terroirs et des gens qui les façonnent. C’est aussi son cheminement et la découverte de ce qui le fait vraiment vibrer dans le monde du vin. Lisez-le en anglais si vous le pouvez pour savourer son langage coloré le filtre de la traduction et faites connaissance avec le personnage dans une entrevue qu’il a donné au coloré Gary Vaynerchuk il y a quelques années.

Finalement, il ne faut pas oublier les gens derrière le vin que l’on boit. Dans Summer in a Glass, Evan Dawson nous offre de partir à la rencontre de sa région de prédilection, les Finger Lakes, avec la rencontre d’une douzaine de vignerons. On apprend plus sur eux, sur leurs vins et on a vite envie d’aller à leur rencontre. Ça tombe bien, cette région n’est pas si loin du Québec et est particulièrement agréable à visiter. Laissez-vous porter!

5 endroits pour bien boire à Québec

Vous êtes à Québec de passage et cherchez un endroit pour prendre un bon verre de vin? Voici un top 5 bien personnel d’endroits à fréquenter pour s’assurer de bien boire. À cause de la règlementation au Québec, ce sont tous des restaurants et non des bars, ce qui implique qu’on doit commander quelque chose à manger avec notre verre de vins. Toutefois, tous offrent des petites portions et des assiettes pour grignoter et partager, parfaites pour un verre de vin avec des amis!

Le Renard et la Chouette

Le dernier-né de nos amis du Pied Bleu possède une double personnalité: café le jour, buvette le soir (et dès l’après-midi). Convivial à souhait, on craque pour les scones aux lardons et les vins qui reflètent bien cette personnalité. La sélection est courte mais bien recherchée et on peut s’y lancer sans craintes! Un verre de Solinou des Pervenches pour accompagner le boudin basque ou un magnum de chez Vignerons P-U-R à partager avec beaucoup d’amis?  Certainement!

125 rue Saint-Vallier Ouest, Québec (lien Google Maps)  | http://lerenardetlachouette.com

Le Cercle

À la fois salle de spectacle, restaurant et bar, cette adresse est au coeur de la revitalisation de la rue St-Jospeh, aujourd’hui grouillante d’activité. Derrière le bar, la cave du restaurant est spectaculairement vitrée affiche clairement les couleurs du Cercle. Après un petit creux de vague, le Cercle reprend des couleurs: la cuisine est de nouveau inventive et mérite de nouveau le détour, depuis l’arrivée du chef Olivier Godbout. La carte des vins fait une belle part au Jura, à la Loire sans délaisser l’Espagne et la sélection de vins au verre est toujours variée et intéressante.

228 et 226 1/2, St-Joseph Est, Québec (Lien Google Maps) | http://www.le-cercle.ca
Photo: le-cercle.ca
Photo: le-cercle.ca

Le Moine Échanson

Le Moine s’est rapidement attiré ses fidèles après son ouverture en 2007, qui viennent pour l’ambiance chaleureuse, la cuisine saisonnière inspirée à la fois de l’Ardèche, du Rhône et du Québec ou pour faire des découvertes vinicoles. Ce petit temple du vin nature à Québec s’est agrandi d’un coin caviste, où on peut acheter du vin à emporter avec un repas à emporter. On y trouve un menu de petites plats à grignoter, mais ça serait dommage de se passer de la carte principale, sauf si c’est pour profiter des beignets de morue. C’est une des meilleures adresses pour boire original, bio, funky et sans sulfite, toujours en accord avec un repas de haut niveau.

585 rue St-Jean, Québec (Lien Google Maps) | http://www.lemoineechanson.com

Petits Creux et Grands Crus

Petits Creux et Grands Crus
Petits Creux et Grands Crus

Nouveau venu sur la rue Cartier, Petits Creux et Grands Crus assume sans complexes son côté bar à vins, bien qu’il faille y commander quelque chose à manger puisque l’établissement a un permis de restaurant. On y sert des plaques de à grignoter (et/ou à partager) avec un accent corse et tous les vins sont servis au verre afin de favoriser la diversité et les échanges. Posez quelques questions et intéressez vous à ce qu’il y a dans votre verre pour profiter pleinement de l’endroit! On peut aussi y acheter des bouteilles pour emporter, ce qui permet d’encaver des vins d’importation privée sans nécessairement avoir à en commander une caisse complète.

1125 avenue Cartier, Québec (Lien Google Maps) | http://petitscreux.ca

Comptoir de dégustation SAQ Signature

Pour tâter du vin haut-de-gamme sans nécessairement payer plus de 100$ la bouteille, rendez-vous à la SAQ Signature à Québec. Récemment rénovée à grands frais, on y retrouve une sélection de vins prestigieux qui changent sur une base hebdomadaire. J’ai pu y goûter Les Forges de Tart 2006, un Léoville Las Cases 1983, un Vega Sicilia Unico 1998, des vieux millésimes de Pommard du domaine de Montille… Les grands vins (et spiritueux!) s’y succèdent donc à une vitesse impressionnante. Bien que situé dans un endroit un peu inhospitalier, l’endroit mérite le détour pour l’amateur qui veut découvrir des grands vins sans (trop) se ruiner.

2828 boulevard Laurier, Québec (Lien Google Maps) | http://www.saq.com

Adresses gourmandes à Rome

Ah, l’Italie! Avec ses pâtes, son café, son bon vin et la gelato, c’est difficile de trouver une meilleure destination pour les gourmands. Rome, avec son statut de capitale (et de centre du monde civilisé), offre à elle seule des possibilités infinies pour qui sait bien chercher. En plus d’être débordante d’histoire, on y mange bien sans y dépenser une fortune, pour une ville de cette importance.

Voici donc, en vrac, quelques adresses glanées lors de mes trois passages dans la Ville Éternelle. Je n’ai pas la prétention d’affirmer des meilleures adresses de cette grande ville, mais ce sont tous des coups de coeur qui méritent définitivement une visite, qu’on en soit à sa première ou à sa vingtième visite de Rome! (suite…)